Nos Missions

Structure de l’Insertion par l’Activité Economique, acteur de l’Economie Sociale et Solidaire, nos missions sont plurielles.

  • Accompagner des personnes dites « éloignées de l’emploi », vers l’accès à un emploi durable ou à une formation qualifiante à l’issue d’un parcours d’insertion.
  • Offrir à nos clients des produits et prestations adaptés à leurs besoins.
  • Développer des activités économiques innovantes et créatrices d’emploi sur un territoire marqué par un taux de chômage élevé, la Seine-Saint-Denis.

Notre vocation, elle, est unique : nous impliquer tous les jours à côté d’hommes et de femmes déterminés à trouver ou retrouver leur place dans un monde du travail toujours plus exigeant et peu enclin à accueillir les profils atypiques, les soutenir dans leur quête de reconnaissance et de dignité.

Notre démarche :

Mettre les personnes en emploi en insertion pour les accompagner vers l’emploi stable et durable. Mettre les personnes en situation de production, pour les former, leur transmettre les savoir-faire et savoir-être attendus sur le marché du travail.  

Le principe même du chantier d’insertion est de partir de l’activité de production pour proposer à chaque salarié un accompagnement global, une formation et un parcours individualisés.

A travers les activités de ses trois chantiers d’insertion (entretien de type hôtelier, restauration collective et revalorisation-transformation), Initiatives Solidaires, offre 45 emplois en insertion à Aubervilliers et à Stains, à des habitants du territoire orientés sur critères sociaux par des associations, des partenaires sociaux et des opérateurs publics de l’emploi.

Pendant leur parcours en insertion dans l’une des trois activités proposées, les bénéficiaires accèdent au statut de salarié, aux droits que cela génère et surtout à la reconnaissance sociale qui en découle.

Employés polyvalents d’hôtellerie, de restauration ou de revalorisation-transformation, les salariés bénéficient d’un Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) à temps partiel de 26 heures hebdomadaires pendant 12 mois (renouvelable dans la limite de la validité de l’agrément délivré par Pôle Emploi).

Les salariés en parcours d’insertion bénéficient pendant leur parcours :

– de formations internes, sur le poste de travail,

– de formations externes, dans des centres de formations partenaires (remise à niveau des savoir de base, bureautique, code de la route, formations HACCP, modules du Titre professionnel d’Agent de Restauration…),

– de stages pratiques en entreprise (PMSMP),

– d’un accompagnement individualisé régulier afin d’avancer dans la résolution des problématiques sociales et administratives,

– d’aide dans leur recherche d’emploi,

– d’ateliers collectifs et de formations aux Techniques de Recherche d’Emploi (TRE).

L’accompagnement proposé est individualisé, dans la forme (entretiens individuels) et dans le fond puisqu’il part des besoins et surtout des objectifs de chaque salarié.

Il s’appuie également sur la force du collectif (ateliers collectifs, esprit d’équipe et d’entraide développés et encouragés…) et sur l’important réseau de partenaires tissé, entretenu et sans cesse développé depuis la création de l’association.

Au-delà du retour à l’emploi et de la résolution des problématiques sociales (accès à un logement, à un mode de garde adapté, aux soins médicaux), la finalité de l’accompagnement est de développer et d’encourager l’autonomie de chaque individu. Il s’agit en premier lieu de permettre à chaque salarié de prendre conscience de ses atouts, de ses capacités, de l’aider à retrouver ou à développer la confiance en lui et en son pouvoir d’acteur sur sa propre existence.

Depuis 2013, chaque année, 20 à 30 salariés sortent du dispositif. Plus de 80% des sorties sont considérées (selon les indicateurs et modes de calculs de la DIRECCTE) comme des sorties dynamiques, c’est-à-dire que les intéressés ont trouvé un emploi ou une formation professionnelle.

Qui peut intégrer un parcours d’insertion et comment procéder ?

Peut-être embauché en chantier d’insertion, toute personne en âge de travailler, domiciliée dans le département de la Seine-Saint-Denis, sans emploi et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, notamment :

  • les jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté
  • les chômeurs de longue durée (inscrits ou non à Pôle Emploi)
  • les bénéficiaires de minima sociaux
  • les travailleurs reconnus handicapés
  • les personnes sans ressources
  • les mères isolées
  • les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville
  • les personnes sans logement

Les trois chantiers fonctionnant en « entrées et sorties permanentes », il est possible d’orienter des candidatures toute l’année.

L’éligibilité au dispositif est attestée au moyen d’une fiche IAE délivrée par un prescripteur agréé (Pôle Emploi, Mission Locale, Cap Emploi…).

Toute structure accompagnant du public peut orienter, par mail exclusivement, des candidatures (CV du candidat, fiche de liaison IAE, fiche de liaison partenaires).

Aucun prérequis en termes de qualification ou d’expérience n’est demandé. En revanche, une réelle motivation à s’engager dans un parcours d’insertion dans et vers l’emploi est nécessaire.  Les candidats doivent adhérer au principe de l’accompagnement global.

Aucune problématique n’est a priori rédhibitoire. Aucun accompagnement de qualité ne pouvant fonctionner sans confiance mutuelle, partenaires et candidats sont chaleureusement invités à être précis dès l’orientation dans la présentation des problématiques rencontrées et des objectifs attendus par le parcours.

Compte tenu du fort ancrage territorial de l’association et de son partenariat avec Plaine Commune le PLIE, les candidatures des bénéficiaires du PLIE et des personnes domiciliées dans l’une des villes de Plaine Commune sont traitées en priorité.

Les candidatures remises en main propre, envoyées par courrier postal, incomplètes, n’émanant pas d’un orienteur ou d’un prescripteur clairement identifié ne pourront être traitées.

Des réunions d’informations et des visites des chantiers d’insertion, peuvent être organisées à la demande de partenaires.