11 juillet 2018

De la réinsertion à la création artistique

Source : Fondation Véolia

En travaillant sur la transformation de matériaux récupérés, Initiatives solidaires propose des chantiers d’insertion par l’activité économique à Aubervilliers. Autour du sculpteur Christian Grisinger, les salariés en parcours d’insertion gagnent en compétences et créent des œuvres commercialisées au bénéfice de l’association.

« J’ai soutenu le dossier présenté par Initiatives solidaires en 2013, car je connaissais l’efficacité de cette association et les compétences de l’artisan formateur qui encadre les salariés en insertion. Ce projet d’Economie sociale et solidaire s’inscrit totalement dans la démarche d’économie circulaire promue par Veolia en proposant une activité qui soutient le développement durable, et contribue à la valorisation des déchets, à travers la notion au sens large de valorisation, les salariés eux-mêmes étant valorisés grâce à leurs créations. » Dominique Boizeau

L’association Initiatives solidaires a été créée en mars 2013 dans le but de lutter contre les injustices sociales et toutes les formes d’exclusion, notamment par la création d’emplois et d’activités solidaires. Elle mène des actions d’insertion par l’activité économique (IAE) et des interventions sociales et solidaires auprès de publics en situation de grande précarité. L’association gère deux chantiers d’insertion à Aubervilliers. L’un porte sur les activités d’hôtellerie et restauration, avec 25 postes de salariés polyvalents conventionnés. Le second est axé sur les activités de revalorisation et de transformation d’objets et de meubles, via des ateliers « métal » et « bois ».

Des compétences variées pour un chantier valorisant
Ce second chantier repose sur la revalorisation et la transformation de matériaux récupérés (déchets) tels que les métaux (acier, fonte, inox), le verre et le bois, afin de réaliser des objets ou meubles artisanaux et artistiques. Autour de Christian Grisinger, sculpteur sur métal issu de l’école Boulle, les salariés en parcours d’insertion sont formés à l’utilisation de machines, d’outils et de techniques spécifiques liées aux métiers de la serrurerie, de la menuiserie, de la verrerie, etc. Le chantier a démarré en 2014 avec une équipe de quinze salariés. L’appui de la fondation Veolia, ainsi que les financements de l’Aide régionale aux structures d’insertion par l’économique (Arsie) et de l’Appel à projets d’économie sociale et solidaire du Conseil général, ont permis de réaliser les travaux d’aménagement nécessaires et d’acquérir des machines-outils, de l’outillage électroportatif, ainsi qu’un véhicule.

Initiatives solidaires-1

Un réseau de partenaires de qualité
Initiatives solidaires travaille avec un large réseau de partenaires œuvrant dans le domaine social et l’accompagnement professionnel : elle s’est également associée à des partenaires, clients et fournisseurs de qualité tels que IPSSI, PLG, Hygiène et Diffusion, Bruneau, Universal Soudure, Acipar, Girard Sudron, Felder, la Plateforme du bâtiment, Plaine Commune Promotion, AEDIFIBAT, BARTIN, Ludimus, etc.

L’association a lancé en 2015 son atelier « bois ». Elle a recruté une encadrante technique menuisière en CDI et six salariés en insertion qui viennent compléter l’équipe des quinze personnes déjà en poste. Elle a également aménagé un showroom pour mettre en valeur les créations et contribuer à la commercialisation des œuvres réalisées par les salariés en parcours d’insertion.

Soutenue par la fondation Veolia, Initiatives solidaires s’est équipée en machines et outillage électroportatif (scie à panneau, cloueur, agrafeuse, agra-cloueur, enrouleur, perceuses visseuses, rabot, défonceuse, scies sauteuses, scie à onglet radiale, scies plongeantes, ponceuses excentriques, aspirateur, fraiseuse, ponceuse, perceuse à percussion, grignoteuse).

Elle a également aménagé un des lots que lui a attribué la Mairie d’Aubervilliers (gros œuvre, travaux d’électricité et de toiture, aménagement intérieur). Cette zone de bureaux, nécessaire et attendue, permet à l’équipe permanente (neuf équivalents temps plein pour la gestion, la commercialisation, la formation et l’accompagnement de ses 43 salariés en insertion) de mener à bien ses missions dans de meilleures conditions, sur un seul site administratif. L’idée est d’aménager et d’équiper dix postes de travail et une salle de formation/réunion avec du matériel informatique et bureautique.

Développer davantage les activités du chantier bois et la visibilité
L’association reçoit régulièrement de grosses pièces de bois massif dont l’utilisation permettrait d’apporter un potentiel supplémentaire de qualité et d’originalité aux créations réalisées par les équipes de l’Atelier Chantier d’insertion. Le travail de telles pièces nécessite l’utilisation de certaines machines-outils spécifiques tels que des ponceuses à large bande, des raboteuses, des toupies combinées, des scies à format, des scies à ruban, des clouteurs et agrafeuses. Avec l’aide de la fondation Veolia, elle a pu acquérir certains équipements : les futurs salariés en insertion seront formés à ces nouvelles techniques qui valoriseront leurs futures candidatures.

Parallèlement, l’association a pour projet d’améliorer sa visibilité en renforçant ses moyens de communication. L’objectif est d’accroître ses recettes commerciales tout en expliquant mieux ses actions tant sur la dynamique insertion que sur la préservation de l’environnement. Dans cette perspective, soutenue par la fondation Veolia, elle investit dans des kakémonos et des outils de projection pour mieux illustrer ses actions lors de participation à des événements :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :