29 juin 2018

Nouria renoue avec l’emploi

Source : Ville de Stains

Par Sofien Murat
Portrait de la semaine 7 jours à Stains

L’association Initiatives Solidaires, qui gère le restaurant municipal, répond également à un enjeu de retour à l’emploi. Nouria, mais aussi Mamou, deux Stanoises y travaillent depuis 7 mois. Rencontre.

Lundi matin, le restaurant municipal situé sur le site de l’ancien collège Maurice Thorez se transforme peu à peu en un pôle d’économie sociale et solidaire. Nouria et Mamou sont déjà en tenue de travail afin de préparer les plats qui seront servis à déjeuner aux salariés de la ville et de Plaine commune. Ces deux habitantes âgées respectivement de 54 et 22 ans occupent un emploi en CDDI (Contrat à Durée Déterminée d’Insertion) et sont salariées de l’association Initiatives Solidaires, basée à Aubervilliers.

RENOUER AVEC LE MONDE DU TRAVAIL

Cette structure, créée en 2013, est née de la volonté d’acteurs et de professionnels de développer et de mettre en oeuvre des actions de développement durable et de solidarités concrètes. Ainsi, l’association travaille dans deux secteurs d’activités en Seine-Saint-Denis. Un, dans l’hébergement hôtelier, la restauration collective et l’événementiel. L’autre, dans la récupération et la revalorisation de matériaux (métaux, bois, verre, etc.) pour les transformer à partir de techniques artisanales et professionnelles en pièce unique et artistique.
« Nous proposons des contrats d’insertion de 26h par semaine sur une durée d’un an, voire deux. L’objectif est que les personnes puissent rentrer dans un parcours de formation en situation de production. Nous avons également un objectif d’accompagnement dans leurs projets professionnels« , explique la directrice de l’association, Marie-Lucie Sciarli. Ainsi, à la fin du parcours, le but est de retrouver un emploi durable ou une formation qualifiante.

UNE EXPÉRIENCE POSITIVE

 » Les candidats nous sont envoyés par le  Pôle Emploi ou les missions locales« , précise la responsable. «  C’est un tremplin pour remettre le pied à l’étrier. Aujourd’hui, avec ce poste d’agent de restauration, j’ai vraiment repris confiance en moi. Cela fait du bien de renouer avec un emploi, on se sent utile », témoigne Nouria Kadiri, éloignée du monde du travail depuis de nombreuses années. Un constat partagé  par Mamou Niakaté : « C’est mon premier vrai emploi et cela passe super bien. »
Salariées depuis 7 mois, ces deux Stanoises ne tarissement pas d’éloges sur ce dispositif.
« Cela m’a permis  de rencontrer du monde, de m’ouvrir aux gens et de recréer du lien social », ajoute Nouria. « Cette expérience va me servir pour pouvoir évoluer éventuellement vers autre chose », poursuit pour sa part Mamou. Ainsi, de 7h30 à 15h, quatre jours par semaine, avec un jour de repos hebdomadaire, ces deux femmes, pour un salaire d’un peu plus de 800 euros, ont ainsi pu trouver un nouvel équilibre par le biais d’Initiatives Solidaires.
Et pourquoi pas renouer définitivement avec un emploi stable ?
« Ca permet d’apprendre un métier et apporte une stabilisation sociale. Nous mettons tout en œuvre pour que le salarié renoue avec l’emploi par une démarche d’accompagnement », poursuit Marie-Lucie Sciarli. « Je suis vraiment contente de retravailler, en plus c’est à côté de chez moi », conclu Nouria, visiblement heureuse de pouvoir renouer avec le monde du travail.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :